Les Polonais du TéFéCé

Après les Polonais de Marseille, de Nantes, de Lille, de Lens, de Paris, de Saint-Étienne, de Caen, de Guingamp, d’Auxerre et de Rennes c’est au tour des Polonais du Toulouse FC !

L’histoire du football à Toulouse se divise en deux clubs. De 1937 à 1967, c’était le temps du Toulouse football club, fondé dans une salle (la numéro 9) des arcades du Capitole, qui jouait en blanc et rouge. Ce club  a disparu en fusionnant en 1967 avec le Red Star, laissant ainsi sa place dans l’élite au club de la banlieue parisienne. Trois ans plus tard, en 1970, c’est la naissance du Téfécé tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Le premier polonais de Toulouse est Edouard Kups. Né En Allemagne de parents polonais, l’ailier a évolué à Arras (1936-1938) et à l’Excelsior de Roubaix (1938-1939) avant la guerre. Après, il a joué à Toulouse lors de la saison 1945/1946, club qui monte alors en première division à l’issue de cette saison, puis a terminé sa carrière à l’Amiens AC (46/47).

Saison 1948/1949, alors que le club de Toulouse se stabilise dans l’élite et termine saison après saison dans le ventre mou du classement, c’est Wladislaw Bialaszyk qui arrivait du FC Nancy. Le maintien assuré, Bialaszyk est parti à l’AS Monaco (où il jouera de 1949 à 1952) et passait le relais à Edmond Urbanski. Après un passage à l’US Auberchicourt (46/47), à l’Olympique d’Avignon (47/48) et à l’AS Béziers (48/49), Urbanski est venu terminer sa carrière au Toulouse FC (49-51). Stanislas Rodzielski rejoignait Urbanski à Toulouse lors de la saison 1950-1951. Hélas, cette saison-là 1949-1950, les Toulousains terminent à la 17ème place (sur 18) et sont relégués en seconde division. Rodzielski passé par Billy Montigny (49/50), le RC Lens (49/50) et le Toulouse FC (50/51) a continué sa carrière au FC Sète (53/54), à l’AS Béziers (56-58) puis a terminé à l’US Albi (60-63).

Edmond Urbanski sous le maillot blanc et rouge…de Toulouse

Saison 1953-1954, Toulouse retrouve l’élite et Jean Kaczmarek et Ignace Valorisek s’engageaient au club. Valorisek restera jusqu’en 1955 et Kaczmarek jusqu’en 1957. Valorisek et Kaczmarek ont été sacrés vice-champions de France en 1954-1955 avec le club toulousain. Kaczmarek est ensuite parti au Red Star et Valorisek a continué à l’AS Monaco (55-57) puis au Stade Rennais (57-58). En 1955, Henri Lewandowicz signait au club et retrouvait Kaczmarek le temps de la saison 1955-1956. Avant cela, Lewandowicz avait commencé sa carrière à l’AS Barlin (50-54) puis à St Maur (54/55) avant de rejoindre Toulouse FC lors de la saison 1955-1956. La suite se passera à Grenoble (56/57), à l’Olympique Lyonnais (57/58) puis au Lille OSC (62/63) pour Lewandowicz. Saison 1956-1957, c’était March Bachortz qui rejoignait son « compatriote » Kaczmarek à Toulouse. Passé par Béthune et le Red Star (57-59), Bachortz remportait avec Kaczmarek la Coupe de France 1957. Bachortz a ensuité joué au RC Lens (1957-1960 et 1967-1969), au FC Nantes (60-62), à Forbach (62-65), à l’US Noeux les Mines (72-74) puis à Hénin (75/76).

Entre 1957 et 1964, Toulouse se stabilisait en première division et Daniel Brych (arrivé de Nancy) endossait le rôle de « Polak de service » au club. Passé par le RC Strasbourg (56-59), le CS Sedan (59/60), le FC Nancy (60-63), lors de la saison 1963-1964, Anton Grochulski rejoignait Toulouse. Il a ensuite évolué au Red Star (64/65), au Stade de Reims (65/66) et à Limoges (66/67).

Edouard Wojciak a joué à Toulouse entre 1963 et 1967. En 1967, c’est la fin du foot dans l’élite à Toulouse. Le club en grande difficultés financières fusionne avec le Red Star et laisse sa place au club de Saint-Ouen dans l’élite. Wojciak part chez l’ennemi, les Girondins de Bordeaux (67-73). Wojciak reviendra à  Toulouse entre 1973 et 1976.

Édouard Wojciak

Il aura fallu attendre l’issue de la saison 1981-1982 pour revoir Toulouse dans l’élite puis ce sera les années fastes du TéFéCé avec une 4ème place en 1985-1986 et une 3ème en 1986-1987 avec Yannick Stopyra dans ses rangs. Formé à Sochaux (club avec lequel il est vice-champion de France en 1980 et demi finaliste de la Coupe UEFA 1981), Stopyra a ensuite porté les couleurs de Rennes (1983-1984), de Toulouse (1984-1988), de Bordeaux(1988-1989), de Cannes (1989-1991), de Metz (1991-1992) puis de Mulhouse (1992-1994), le joueur étincelant avec l’équipe de France à la Coupe du monde mexicaine de 1986 n’a jamais vraiment confirmé les espoirs placés en lui malgré cette petite éclaircie dans le sud-ouest et ce match mythique (1er tour de la Coupe UEFA) où le Téfécé sortait le Napoli de Diego Maradona.

Après des saisons en milieu de tableau, le club redescend à l’issue de la saison 1993-1994. Si le club retrouve l’élite en 1997 sous les ordres de Giresse avec Laurent Strzelczak (Stade Lavallois (89-96), Nîmes Olympique (98-00), Amiens SC (00-02), ES Wasquehal (02-03) et Aviron Bayonnais (03-05), le club redescend en 1999-2000 et remonte lors de la saison 2000-2001 avant de connaître une relégation administrative en national en 2001-2002. Avec une remontée en D2 dans la foulée et le titre de champion 2002-2003, le TéFéCé classé 3ème de Ligue 1 en 2006-2007 va jouer la Ligue des champions la saison d’après LDC 4ème en 2008-2009 avant de retomber en deuxième division en 2020. En 2014, le club toulousain a l’idée de signer le joueur prometteur du Legia Varsovie : Dominik Furman. Hélas, le joueur ne trouve pas ses marques dans le sud de la France où il ne jouera finalement qu’à cinq reprises. Très vite, il va être prêté à l’Hellas Vérone puis au Wisla Plock où il joue encore aujourd’hui (avec une petite pige en Turquie, au Genclerbirligi Ankara lors de la saison 2020-2021). En attendant que le club recrute à nouveau un joueur polonais et surtout, qu’il retrouve la première division française…

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s